citation & Cannabis : conséquences

citation & Cannabis : conséquences

News:Bob Marley, la figure embléma.. | Page d'accueil | No Woman No Cry..

: Ajouté le 6/12/2006 à 20:52

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

<>De nos jours, personne n'enseigne la vraie manière de vivre.Le diable a beaucoup d'influence en ce moment,mais je sais que l'influence du diable ne mène qu'a la mort.Alors que Jah mène à la vie.>>

dans un de ses entretiiens avec la
presse à hoolywood,Marley déclara
à Richard Cromelin avoir fumé tous les jours depuis neuf ans,exepté quelques rares périodes d'abstinence.Mais Bob lui fit également remarquer que fumer de l'herbe,elle te révèle à toi-meme.
Tout ce que tu fais de mal,l'herbe te le rend conscient,elle te fait voir clairement au fond de toi-meme parce que l'herbe fait MEDITER.
C'est une chose naturelle,ça pousse comme les arbres.

Eh bien,ma façon de voir les choses,c'est que peut-etre il faut passer par le pire pour atteindre le meilleur.Tu vois ce que je veux dire?C'est comme ça ...le pire pour le meilleur

<Quelque part dans la bible.Il y a des tas d'endroits dans la bile ou les gens pleurent et se lamentent.Les enfants ça se plaint de l'injustice et tous ça...>>
(1974)

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Des usages problématiques mieux repérés

L’usage est dit problématique lorsqu’il est susceptible d’induire des dommages sociaux ou sanitaires. Dans les faits, la consommation «excessive» de cannabis peut être à l’origine de troubles comme elle peut en constituer le symptôme. On considère donc qu’il y a usage problématique quand celui-ci s’accompagne de signes de dépendances ou de difficultés socio-sanitaires indépendamment du caractère causal ou non du cannabis [1, 2].

Le développement d’un outil de repérage des usages problématiques permet d’estimer qu’à 17-18 ans, 6% des filles et 14% des garçons ont un usage du cannabis potentiellement problématique [1]. De plus en plus, la consommation de cannabis est à l’origine de demandes d’aide auprès des CSST (centres spécialisés de soins aux toxicomanes): en 2002, 31% des nouveaux patients se sont présentés pour un usage de cannabis. Dans 16% des cas, ils signalent également une difficulté avec l’alcool [3].

Des effets sur la santé mieux connus

Les effets d’une prise

En fonction de la dose absorbée et de la tolérance du consommateur, la prise de cannabis entraîne une augmentation du temps de réaction, une difficulté à effectuer des tâches complètes et des troubles de la coordination motrice susceptibles d’augmenter les risques associés à la conduite. La prise de cannabis potentialise en outre les effets de l’alcool.

Le cannabis diminue les capacités de mémorisation et d’apprentissage, mais une prise peut également donner lieu à des symptômes psychiatriques: hallucinations; troubles anxieux très intenses. La psychose cannabique souvent caractérisée par des bouffées délirantes à caractère agressif reste rare

La consommation chronique

C’est parmi les consommateurs chroniques que l’on rencontre la majorité des usagers problématiques. La dose consommée et des facteurs de vulnérabilité individuelle sont en cause dans l’apparition d’un usage problématique. Une consommation soutenue peut conduire à un désintérêt pour les activités habituelles, à une fatigue physique et intellectuelle, à des difficultés de concentration et de mémorisation et à une humeur dépressive. La consommation de cannabis peut constituer un facteur d’aggravation de toutes les psycho-pathologies. Enfin, elle pourrait constituer un des facteurs favorisant le développement d’une schizophrénie, notamment si elle débute avant l’âge de 15 ans .

Sur le plan physique, l’effet d’une intoxication chronique tient aux effets du cannabis lui-même mais aussi à celui du tabac qui lui est fréquemment associé. Cependant, le cannabis a un effet propre favorisant l’athérosclérose, la bronchite chronique et susceptible de provoquer (en cas de consommation intense et chronique) une artériopathie inflammatoire. Il augmente le risque de certains cancers (poumon, voie aéro-digestives supérieures) .

Première substance concernée dans les interpellations pour usage ou trafic de stupéfiants.

Le poids du cannabis dans les interpellations liées aux stupéfiant ne cesse de croître depuis 15 ans. Celui-ci est en cause dans 91% des interpellations pour usage de stupéfiants (soit plus de 82000 interpellations en 2003). Parmi les interpellations pour trafic, environ 70% portent sur le cannabis. En augmentation également, la quantité de cannabis saisie atteint en 2003, plus de 82 tonnes

Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

News:Bob Marley, la figure embléma.. | Page d'accueil | No Woman No Cry..

» Catégorie citation & Cannabis : consquences
Poster un commentaire

24/10/2011 - abusatif

Posté par perché
cest que des conneries!! vive bob vive la bonnne gaaaanga!
Lien Permanent

19/8/2011 - pour bob2409

Posté par GanjaGourou

je trouve ton blog plutot bien dans l enssemble ,au moin tes pas un mytho comme tout les ptits cons qui croivent conaitre bob,mais je trouve sa abuser quand tu parle de la ganja !

LA GANJA N EST PAS UNE DROGUE SI TU NE LA VOIS PAS COMME UNE DROGUE

Lien Permanent

20/7/2011 - Connerie

Posté par Un fumeur régulier
Je ne sais pas où tu as pêché toutes ces conneries mais c'est faux !
Lien Permanent

27/3/2011 - ganjah

Posté par un fumeur occasionnel
C'est comme tout ! il ne faut pas en abuser, a consommer avec modération....
Lien Permanent

A propos du blogueur

tout sur bob marley

Links

• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Discographie
Jah Live
- Zimbabwe
Biographie
bob marley & lauryn hill "turn your lights down"
bob marley Biography en clips
buffalo soldier
citation & Cannabis : consquences
Gilberto Gil
I Know a Place
No Woman No Cry
obsque de bob marley mai 1981
Redemption Song
Ziggy MARLEY

Amis

0

Liens

• Mon 2eme blog de clips videos

Services

•

Sondage


| Contact author |